SOUL SURF ISMAEL GUILLIORIT  ET L’ASSOCIATION VAGDESPOIR

Soul Surf Ismael Guilliorit – Royan, été 2017.

Il me semble que c’était hier mais une année est déjà passée. Je lui avais promis de ne pas etre pressée, j’aime savourer ce genre de rencontres au fil du temps, les comprendre au-delà des mots et des poignées de main. Une belle chaleur sur la cote atlantique française. Avec Ryam, l’ami photographe co-auteur d’interessantes collaborations, après l’interview, on marche le long de la route qui court à coté des plages. On se regarde, complices comme toujours, pas besoin d’admettre que l’émotion nous a surpris.

Ismael est un surfeur qualifié qui a trouvé sa dimension dans l’équilibre précaire et puissant de l’océan, malgré un tibia amputé. Dans les vagues il y a  une énergie pure capable de connecter la Vie aux vibrations de Mère Nature…Soul Surf.

Dès qu’on entre dans l’eau, on sait qui est en charge. On n’a pas le moindre controle sur l’océan, les seules choses qu’on peut décider sont nos personnelles attitudes et actions.

Je sentais le battement du coeur de l’océan, comme si c’était un etre vivant capable de respirer. Il n’y avait pas de morts ni destruction, pas de traumatisme ni d’enfer. J’ai fermé les yeux pour dormir et la seule chose dont je pouvais rever était la prochaine vague. Je ne veux pas dire que la première vague  a pris soin de moi, mais l’océan est le seul qui m’a aidé. Maintenant, j’ai décidé de consacrer le reste de ma vie à aider les anciens combattants.

Bobby Lane, ancien officier de Marine de l’Armée Americaine affecté par DPTS

Partie d’Italie avec l’intention précise de rencontrer Ismael, découvert pas hasard et immédiatment contacté, je cherchais la force emotionnelle qu’il m’avait transmise déjà en photo, sans aucun besoin de parler, avec un soupçon de sourir et ceux yeux mi-clos qui trahissent les origines franco-norvégiennes. Le handicap était une curiosité purement technique. Un beau mec, une personnalité importante, affable et ouvert, généreux, enthousiaste, fière et à l’aise dans sa peau.

Tant que je l’écoutais je me suis rendue compte que l’assurance dans ses mots me derangeait (le handicap n’est pas toujour visible…) mais j’ai voulu écouter au-delà de sa voix pour essayer de comprendre, pour ne pas juger. J’ai ainsi découvert que sa force lumineuse, celle qui m’avais attirée vers lui, est transparente, réelle, tellement sincère, il faut juste voir à travers. Des larmes se cachaient derrière les lunettes noires que je portais.

Il lui manque une jambe, amputée 8 jours après sa naissance, mais Ismael est persuadé que la vie est faite pour etre dévorée, meme quand on né avec un fardeau de difficultés qui seules peuvent compromettre la qualité des jours à venir.

Surf Soul Ismael Guilliorit - Photo Cretits RYAM-PHOTOGRAPHIE
Surf Soul Ismael Guilliorit – Photo Cretits RYAM-PHOTOGRAPHIE
Surf Soul Ismael Guilliorit - Photo Cretits RYAM-PHOTOGRAPHIE
Surf Soul Ismael Guilliorit – Photo Cretits RYAM-PHOTOGRAPHIE

L’objectif, à travers le travail de son Association Vagdespoir, est d’offrir un bonheur sans limites à ceux qui n’arrivent  plus à voir l’horizon, donner les moyens aux personnes pour qu’elles soient autonomes. Dans la video CALIF FOR ME, réalisée en septembre 2015 à l’occasion des premiers Championnats du Monde de Handisurf à San Diego, Ismael et son message arrivent fort.

Le voyage réalisé en Californie, revé depuis longtemps pour les avantures et les rencontres que lui auraient réservés, en compagnie de deux amis Mathieu Launay, surfeur amputé d’un bras, et Nicolas Brikké, documentariste auteur du reportage, est un hymne à la joie de vivre.

Heureuse d’avoir fait ta connaissance, Ismael!

SOUL SURF ISMAEL GUILLIORIT: REPORTAGE CALIF FOR ME “Tracez de belles courbes!”