NEW YORK ET SES DIVERSITéS

Circle line 42

Dernier jour, c’est dimanche: excursion à Bear Mountain sur la rivière Hudson, une pause de Manhattan pour une belle pinte de bière et un hot-dog à l’Oktoberfest (Oui! Comme la vraie, mais en miniature et avec de la musique country!).

300 personnes environs, un échantillon d’humanité souffisent et en grande majorité locale pour tirer la conclusion à laquelle je suis arrivée au bout de 15 jours de vie et réflexions à New York: la diversité n’existe pas.

Bear Mountain
Bear Mountain
Bear Mountain
Bear Mountain
Bear Mountain
Bear Mountain

Revenons à la première journée

Il est juste après l’aube, le décalage horaire se fait sentir et nous décidons de l’exploiter en notre faveur, on est dans la ville qui ne dors jamais d’ailleurs, donc à 7:00 a.m., café à la main, on sort.
Nous nous dirigeons au PATH, qui est comme le métro mais avec un circuit indépendant, le moyen le plus rapide pour aller à Ground Zero de Newport, Jersey City, où nous avons loué un appart.

L’arrivée à Manhattan est frappante

Une multitude hétérogène de personnes qui bougent sures et rapides dans toutes les directions. Je sais déjà qu’à la fin de la journée j’en ferai partie pmoi meme.
Le fait d’etre en vacance me donne la liberté de m’arreter pour observer les détails et de réaliser qu’il est impossible de distinguer le newyorkais, celui de passage (meme si pour quelques années) ou le touriste, sauf qu’il soit plié sur un plan de la ville, l’appareil photo au cou.

Tous les vetements sont non seulement possibles mais humainement justifiés, il soufit d’exprimer sa personnalité, ajouter des détails imaginatifs “insiprés des armoires de mère, grande-mère et tante” (cit.), s’adapter aux nombreaux codes esthétiques nécessaires dans les nombreaux lieux de travail, du plus humble au plus formel, et voilà la multitude variée et colorée.

Manhattan
Manhattan
Manhattan
Manhattan

Et que dire des accents?

Que l’anglais soitt la langue officielle est une certitude mais pas toujours une evidence, il existe une telle varieté de groupes ethniques que chacun l’a adaptée vers la sienne d’origine.
Juste pour donner des exemples de “langue dans la langue”, avez-vous jamis pris un taxi jaune avec un indien ou un egyptien au volant?
Pffff, c’est tragique!
Ils parlent vite, ils sont habitués aux expressions de la rue, à couper les mots mais tout en gardant leurs accents.
Ou le coréen du Kimchi restaurant? Une huée!
La langue fortement américaine mais la prononciation est un vrai tribut à l’orient…
Ma sympathie très personnelle va, cependant, à l’italo-américain, peut-etre né aux Etats-Unis, dont l’affection pour ses origines porte à melanger le dialecte italien et l’anglais. Je ne peux pas me retenir de sourire et lui souhaiter une bonne journée!

La multitude est également enrichie de couleurs ponctuées par des croyances religieuses avec lesquelles, en tant qu’italiens, nous ne sommes pas habitués à vivre.

A’ mon avis les plus intéressants esthétiquement sont les juifs orthodoxes, dont j’ai découvert l’existance à Williamsburg, un quartier de Brooklyn, l’une des plus grandes communautés hassidiques au monde.
Le noir est prédominant, la bas enroulée juste en dessous de l’oreille est un symbole d’appartenance à quelque chose qui pourrait apparaitreincompréhensible, certainement anacronique, surtout à New York.

nyfr8

Welcome to New York, où la diversité n’existe pas, ici encore plus qu’ailleurs!

Tout le monde est pret à vous aider,il souffit qu’ils vous voient un peu en difficulté. C’est la nature contradictoire d’un monde, je trouve difficile de la considerer comme une ville, qui peut tout donner et tout prendre, qui vous accueille tous, qui laisse la liberté à chacun de s’exprimer à condition de ne pas nuire au bien commun et où le couple paradoxale “concurrence féroce – sense communautaire” a une force incroyable.

Quel que ce soit votre race, réligion, classe sociale ou groupe familial ici vous trouverez un sourir, mais si vous voulez y vivre, cette merveilleuse “machine de guerre” vous secoura dans tous les senses et il faudra etre intelligents pour gagner sa place au soleil.

New York: Time Square
New York: Time Square

Si vous avez eu la meme perception ou votre expérience vous a conduit à des conclusions différentes laissez-moi savoir!